top of page

Cie Toutes les vies dansent

Mélanie Boutet, Nolwenn Garcin, Elisa Yvenou

La compagnie Toutes Les Vies Dansent est heureuse d'apporter sa contribution aux journées du patrimoine organisées par les associations Lann Azen et Graphia Corpus, en cherchant à apporter un regard différent sur la nature et la relation humain/animal. 

 

La question du territoire que pose cette rencontre est une source de recherche passionnante que la danse se doit d'investir, en ouvrant ses perspectives et ses capacités d'action, en quittant la boîte noire des théâtres et en s'ouvrant à la scène extérieure. La compagnie Toutes Les Vies Dansent voit donc dans ce projet une mise en abyme des questions soulevées par l'association Lann Azen et une chance de pouvoir les partager avec le public et d'autres artistes.

IMG-20221127-WA0000.jpg
DSC03583.JPG

La compagnie Toutes Les Vies Dansent voit le jour en tant que compagnie Amal'gamme en 2015 en région parisienne avec pour ambition première de s’éloigner des formes trop connues, préférant l’innovation aux formes préétablies.                                        
En 2018, la chorégraphe de la compagnie Nolwenn Garcin s'installe en Bretagne dans la région Vannetaise où elle a fait ses débuts pour se réapproprier ses origines et influences chorégraphiques dans une constante quête d'évolution. La compagnie est alors rebaptisée "Compagnie Toutes Les Vies Dansent" et ajoute à son désir premier de repousser les limites fixées, le besoin irrépressible de porter des messages forts et actuels, de faire vivre l'art non plus seulement comme une recherche du Beau mais également comme un porte-parole de notre corps et de notre âme.  


Rejoints par des danseurs aux styles extrêmement variés, elle aime mélanger les danses, allant du classique à l’urbain et n’hésitant pas à rajouter l’influence d’autres arts tels que le théâtre ou encore le body-painting dans ses créations.   

343076704_117420227996059_1740521804281199325_n.jpg
bottom of page